Quentin Lambert Anecdote – « Il y’avait une grande envie de quelques chose de grandiose »

IF THE PAGE IS NOT ON YOUR LANGUAGE CLICK HERE TO AUTO-TRANSLATE

Parlons un peu du spectacle en lui même. Le décor, dont la fabrication a demandé environ trois à quatre mois, est épuré, moderne, et respecté le souhait de minéralité initial de Laurent Boutonnat

« Il y’avait une grande envie de quelques chose de grandiose, mais aussi simple, une envie de transparence et de légèreté.

« Minéralité » renvoie à ça, à un côté un petit peu froid, vide, mais avec des choses qui apparaissent au fur et à mesure. » De nombreux éléments vont en effet enrichir les différents tableaux du show, établissant un lien plus au moins ténu avec l’univers de certaines chansons : une araignée géante en bois noir descend du plafond sur « Alice », un tapis roulant présent au centre de la scène permet, entre autres, l’arrivée d’un somptueux fauteuil jaune et mauve, accueillant les poses lascives et provocatrices de Mylène pendant « Libertine ».





(Moment délicieux 😏), une nacelle métallique surélevée ressemblant à proue de la locomotive du clip « XXL » apparaît lors du final du show…

« XXL »

Deux bulles géantes font référence à la chansons « Que mon cœur lache », à propos desquelles Mylène précise « J’ai surtout voulu évoquer la matière plastique et les préservatifs. J’aime cette idée de bulle et de transparence. Mais le rêve c’est quand même que l’on puisse très vite s’en passer ! » plutôt exotique n’est ce pas ?😏.

Voilà pour ce soir les z’amis, je voudrais vous remercier de tout mon cœur pour votre
présence chaque soir…vous êtes tellement nombreux à réagir aux postes.

J’aimerais tant tous vous rencontrer et vous raconter en face mon ressenti bien trop important pour elle…Je voulais juste vous dire que vous comptez énormément pour moi. Alors merci…Merci pour tout…



THIS PORTION AUTO-TRANSLATES:

Anecdote No. 10: “There was a great desire for something grandiose”.
Let’s talk about the show itself. The set, which took about three to four months to create, is refined and modern, and respects Laurent Boutonnat’s initial desire for minerality.

“There was a great desire for something grandiose, but also simple, a desire for transparency and lightness.”

“Minerality” refers to that, to a little bit cold, empty, but with things that appear as we go along. Many elements will indeed enrich the various tables of the show, establishing a more or less tenuous link with the universe of certain songs: a giant spider in black wood descends from the ceiling on “Alice “, a conveyor belt present in the center of the stage allows, among others,
the arrival of a sumptuous yellow and mauve armchair, welcoming the
Mylène’s lascivious and provocative poses during “Libertine“.

(Delightful moment 😏), a raised metal pod resembling the prow of the locomotive from the XXL video appears during the show’s finale…

Two giant bubbles refer to the song “Que mon cœur lache“, about which Mylène says “I especially wanted to evoke the plastic material and the condoms. I like this idea of bubble and transparency. But the dream is still that we can very quickly do without it!” rather exotic isn’t it?😏.

That’s it for tonight, my friends, I would like to thank you with all my heart for your
I would like to thank you from the bottom of my heart for your presence every night…so many of you respond to the posts.

I would love to meet all of you and tell you face to face how I feel…I just wanted to tell you that you mean a lot to me. So thank you…Thank you for everything…

Published by Ella V. Sky

Writer. Poet. Woman. Soul

How do you like this post?

%d bloggers like this: