Quentin Lambert Anecdote No 12 : « La censure…une fois de plus… »

IF THE PAGE IS NOT ON YOUR LANGUAGE CLICK HERE TO AUTO-TRANSLATE

L’histoire de la chanson « Beyond my Control » commence par une réplique de film. En 1988, le réalisateur anglais Stephen Frears adapte au cinéma le fameux roman Les liaisons dangereuses de Pierre Choderlos de Laclos, avec Glenn Close et John Malkovich dans le rôle du vicomte de Valmont.



John Malkovich & Michelle Pfeiffer

Dans ce film, une phrase prononcée par Malkovich: « I am so bored, you see. It’s Beyond my control », interpelle Laurent Boutonnat qui trouve cette expression « It’s beyond my control » très entraînante et a l’idée de la sampler pour en faire un gimmick pour une chanson.

Quelque temps après, Laurent Boutonnat crée une mélodie autour de ce sample de la voix de Malkovich dont Polydor a réussi à négocier les droits d’utilisation. Sur cette musique, Mylène écrit un texte dans lequel elle évoque un rapport complexe entre une femme et un homme qui la trompe et sur lequel elle n’a plus aucun contrôle.


Des paroles fortes et très cinématographiques, axées autour de thèmes qu’elle affectionne : la mort, l’amour, la trahison des hommes et le pouvoir des femmes pour une chanson qui évoque une histoire d’amour passionnelle qui se termine dans le sang.

Lautre.jpg

Le titre est enregistré au studio Mega à Suresnes, à la fin de l’année 1990, pour figurer sur « L’autre » le troisième album de la belle rouquine qui paraît le 8 avril 1991.

Beyond my control - Maxi 45 rpm Reissue 2018

Dix mois après, au début de l’année 1992, cet album est certifé disque de diamant avec plus d’1 million d’exemplaires vendus. Trois extraits ont déjà eu aussi des succès colossaux et un quatrième doit sortir. A ce moment-là, il est envisagé de publier en single le titre « Pas de doute» mais finalement Mylene lui préfère « Beyond my Control »

La chanson remixée paraît ainsi le 13 avril 1992 sur plusieurs supports 45 tours, cassette, Maxi CD, CD deux titres…

Les pochettes sont illustrées par une photo de Mylène réalisée par Marianne Rosensthiel au début de l’année 1992, dans un gymnase universitaire du 14eme arrondissement.

Comme pour chaque extrait d’album, un clip est réalisé par Laurent Boutonnat mais, une fois de plus, la censure frappe mylene…le clip censuré par les chaînes de télévision car il contient trop de scènes crues de sexe et de sang.

Malgré ce boycott et malgré l’absence de Mylène à la télévision pour chanter « Beyond my Control », le disque se vend à plus de 160 000 exemplaires et se classe pendant trois mois au Top 50, entre le 4 mai et le 20 juillet 1992 atteignant jusqu’à la huitième place.

Sur scène, Mylène n’interprétera la chanson que lors du Mylenium Tour entre le 21 septembre 1999 et le 8 mars 2000, dans une version arrangée par Yvan Cassar

Merci de me lire chaque soir les z’amis…merci de me donner de votre temp. Bonne soirée à vous 🙏🧡🌃


THIS PORTION AUTO-TRANSLATES:

Anecdote No. 12: “Censorship…once again… ”

The story of the song “Beyond my Control” begins with a movie line. In 1988, English director Stephen Frears adapted Pierre Choderlos de Laclos‘ famous novel Les liaisons dangereuses into a film, starring Glenn Close and John Malkovich as the Vicomte de Valmont. In this film, a sentence pronounced by Malkovich: “I am so bored, you see. It’s beyond my control“, appeals to Laurent Boutonnat who finds this expression very catchy and has the idea to sample it to make a gimmick for a song.

Some time later, Laurent Boutonnat creates a melody around this sample of Malkovich’s voice, for which Polydor has managed to negotiate the rights of use. On this music, Mylène writes a text in which she evokes a complex relationship between a woman and a man who cheats on her and over whom she has no more control.

Strong and very cinematographic lyrics, centered around themes she loves: death, love, men’s betrayal and women’s power for a song that evokes a passionate love story that ends in blood. The song was recorded at the Mega studio in Suresnes, at the end of 1990, to appear on “L’autre“, the third album of the beautiful redhead which was released on April 8, 1991.

Ten months after, at the beginning of the year 1992, this album is certified disc of diamond with more than 1 million copies sold. Three extracts had already had colossal success and a fourth one was to be released. At this time, it is envisaged to publish in single the title “Pas de doute” but finally Mylene prefers him “Beyond my Control“.

The remixed song thus appears on April 13, 1992 on several supports 45 rpm, cassette, Maxi CD, CD two titles… The covers are illustrated by a photo of Mylene taken by Marianne Rosensthiel at the beginning of 1992, in a university gymnasium in the 14th district.

As for each album extract, a video clip is directed by Laurent Boutonnat but, once again, censorship strikes Mylene…the clip is censored by the TV channels because it contains too many raw scenes of sex and blood.

Despite this boycott and despite Mylène’s absence from television to sing “Beyond my Control“, the album sold more than 160,000 copies and reached the Top 50 for three months, between May 4 and July 20, 1992, reaching number 8. On stage, Mylène will only perform the song during the Mylenium Tour between September 21, 1999 and March 8, 2000, in a version arranged by Yvan Cassar

Thank you for reading me every night z’amis…thank you for giving me your temp. Good evening to you 🙏🧡

Published by Ella V. Sky

Writer. Poet. Woman. Soul

How do you like this post?

%d bloggers like this: